Une amitié indéfectible

Publié le : 19 juin 2017
chien

La période des Grandes Guerres renferme ses lots de tristesse. Mais au milieu de ces vies brisées, surviennent des rencontres qui réchauffent les cœurs et adoucissent les peines.

Dans les tranchées boueuses, au son des bombes et sous les cris des soldats, Freda, une jeune chienne, insufflera l’envie de vivre aux combattants de toute une garnison. Simon, soldat du régiment de la New Zealand Rifle Brigade, adopte ce danois arlequin trouvé sur le pas d’une porte et décide d’en faire la mascotte de sa division. Freda et Simon deviennent inséparables et partagent tout : des couvertures pour dormir jusqu’au pain sec des repas frugaux. Avant de partir pour le front, Simon avait promis de ramener Freda à Louise, la jeune fille qui avait déposé à contrecœur le chiot sur son perron faute de pouvoir en prendre soin. Cette promesse, c’est ce qui aidera Simon à tenir bon pendant ces longs mois de terreur.

Avec les années, Simon se sent de plus en plus affligé par les combats. Heureusement, Freda est là, Freda, son amie, la seule et fidèle amie qui lui reste et qui le protège. Et puis un beau jour, la paix est signée, les sourires se redessinent sur les visages et les rires se refont entendre. Freda a grandi, et Louise, devenue une belle jeune femme, ne la reconnaît pas. Car Simon a tenu sa promesse sans toutefois parvenir à s’éloigner de son porte-bonheur. Freda, Simon… et Louise seront unis pour la vie.

Auteur de l’album Le chien du soldat, Peter Millett s’est inspiré de faits réels pour raconter cette histoire. Lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiales, de nombreux animaux ont apporté une aide précieuse aux combattants : les chevaux pour transporter les ravitaillements, les chats pour chasser les rats dans les tranchées, les pigeons pour livrer les messages et les chiens pour garder les fournitures médicales. Au-delà de leur utilité, leur présence représentait un soutien moral et affectif inestimable aux hommes qui côtoyaient la mort au quotidien.

Amour, tendresse et compassion se lisent entre les lignes du texte et dans les scènes illustrées par Trish Bowles. À l’aide de ses crayons et de son aquarelle, cette dessinatrice établie en Nouvelle-Zélande ramène les lecteurs à l’époque où les jours défilent et se ressemblent, mais au cours desquels l’amitié entre les hommes et les animaux permet de tout endurer… même le pire.

Aujourd’hui, à Ottawa, le comité Animals in War Dedication regroupe des passionnés qui honorent tous les animaux qui ont servi le Canada en temps de guerre.

Par Justine Mathieu

Le chien du soldat

Auteur : Peter Millet

Illustratrice : Trish Bowles

Traductrice : Marie-Andrée Clermont

Éditions : Scholastic

Publication : 2014

Site Internet de l’artiste : http://www.trishbowles.co.nz/index.html

Site Internet du projet : http://aiwdedication.ca/