Plus forte que ses peurs!

Publié le : 10 juillet 2017
nuits

Par Justine Mathieu

Que faire lorsqu’un besoin pressant survient la nuit et que le noir retient l’enfant au lit? Un brin de courage et de magie pourrait bien récompenser son envie.

Rose la Groseille s’apprête à aller se coucher. Avant de se plonger dans ses songes, elle se prépare un délicieux verre de lait à l’eau de rose, son remède pour un sommeil tranquille. Les heures s’écoulent paisiblement, mais voilà qu’en pleine nuit, elle ne tient plus : le besoin d’aller aux petits coins l’oblige à devoir dominer ses peurs. Ses peurs, ce sont les êtres malveillants qui rôdent autour d’elle : la terrible sorcière qui surgit de dessous son lit, le vampire qui habite le placard sous son escalier, l’ogre qui occupe sa cuisine et la prend pour un rôti. Prenant son courage à deux mains et récitant ses formules magiques, Rose réussira à affronter ces personnages imaginaires et à atteindre la lumière… celle de la salle de bain pour faire son besoin. Ouf!

Mireille Levert signe un album poétique au vocabulaire gourmand et odorant. Chocolat, chou, rose et savon lexicalisent sa narration. Les rimes se suivent donnant un ton musical à cette histoire qui met en scène une situation angoissante pour de nombreux petits lecteurs. Avec ses vers et ses illustrations tout en rondeur, l’auteure adoucit les peurs de l’enfant et lui apprend à avoir confiance en lui par des stratégies toutes simples.

C’est en 1998 aux éditions Dominique et Compagnie que Les nuits de Rose a été publié pour la première fois. Depuis, plusieurs rééditions ont suivi, et pour cause. Tel que l’a souligné Isabelle Beaulieu en introduction à sa lecture à haute voix, « cette histoire est devenue un classique de la littérature québécoise, [car] appréciée autant par les parents que par les enfants. » Les couleurs lumineuses, le trait expressif et les illustrations volontairement disproportionnées de Mireille Levert attirent automatiquement l’enfant. Alors que celui-ci tendra l’oreille à la lecture que lui fera le parent, son regard attentif ne manquera pas les détails subtils laissés par l’artiste comme le serpent à chaussette (et non à sonnette) qui l’accompagne de la première à la dernière page.

Qu’il soit lu au coucher la veille de l’Halloween ou à toute autre période de l’année, l’album Les nuits de Rose répandra un peu de magie dans le sommeil de l’enfant pour le rassurer ses nuits durant.

Les nuits de Rose

Auteure et illustratrice : Mireille Levert

Éditeur : Dominique et Compagnie

Publication : 1998

Nombre de pages : 32

Âge : Dès 3 ans