Compte avec moi – Le brunissement des baleines blanches – ABCD Animaux L’alphabêtes animé – C’est un livre

Publié le : 9 novembre 2015
19-Baleines-livres

Compte avec moi de Philippe-Henri Thurin (Seuil jeunesse)

Après Charles à l’école des dragons, notre poète préféré, illustré par Philippe-Henri Turin, nous revient pour une nouvelle aventure en direction des touts-petits. Même si être un dragon à notre époque est vraiment cool, cela comporte malheureusement quelques petits problèmes. Et oui, Charles veut compter jusqu’à dix mais il n’a que 8 griffes. Alors ni une, ni deux, il demande de l’aide à son jeune lecteur. Entre lapins, papillons et autres copains, l’enfant s’immergera vite dans cet original livre cartonné. Ce dernier se déplie sur plus d’un mètre avec une face pour la théorie et un recto pour la pratique. L’exercice consistant alors à retrouver toutes les choses décomptées. Un beau livre, que même adulte, on prend plaisir à ouvrir, et puis ça ne peut pas faire de mal de revoir certaines bases de mathématiques.

Le brunissement des baleines blanches de Boucar Diouf (Les Intouchables)

Boucar Diouf connaît la potion magique des mélanges littéraires bien réussis. Il nous a concocté une aventure qui prend sa source dans différents genres comme le conte, le récit scientifique et la fable animalière. Cette combinaison nous plonge dans le Saint-Laurent où une jeune bélouga, nommé Globi, souhaitant libérer sa famille de la pollution, quitte le fleuve pour trouver la route vers les mers du Sud. Son périple tourne mal et elle se retrouve dans un aquarium, où elle fera la connaissance de l’inimitable Jo Groeland, phoque de cirque depuis sa plus tendre enfance. Ensemble, ils vont réussir à reconquérir leur liberté. L’auteur insère dans son texte poésie et données scientifiques pour sensibiliser les jeunes lecteurs sur leur environnement et la fragilité de l’écosystème. Nous sortons du livre conquis par l’histoire mais aussi par tout le message qu’il porte, sans faire la moral, juste en dévoilant des faits véridiques. Un conte engagé pour les petits curieux. Dès 10 ans.

ABCD Animaux L’alphabêtes animé de Mike Haines et Julia Fröhlich (Milan Jeunesse)

Nous avons beau être habitués maintenant, à l’ère du pop-up, à recevoir des livres aux capacités de plus en plus épatantes, cela ne nous empêche pas de voir notre plaisir renouvelé à chaque fois. Ici, il s’agit d’un abécédaire pas comme les autres où chaque lettre représente un animal qui (grâce à la magie et au talent des concepteurs et de l’imprimeur) va s’animer quand on ouvrira sa page. L’illustration mobile est accompagnée de petites phrases rigolotes et informatives comme pour le chinchilla : « Je suis un rongeur joufflu des montagnes des Andes, en Amérique du Sud. J’ai une fourrure super douce et j’aime courir VITE et sauter haut. Yaouuuh ! ». Ou encore pour l’hippopotame « Bâti comme un tank, j’ai vraiment un sale caractère. J’aime être au frais, et tout va pour le mieux quand je me VAUTRE dans la boue ou que je me cache sous l’eau. » Un livre qui s’ouvre avec douceur et partage des informations animalières même sans la pancarte documentaire accrochée à la couverture.

C’est un livre de Lane Smith (Gallimard jeunesse)

Quel auteur téméraire que voici! Monsieur Smith prend le partie du livre papier dans cet album pour les plus jeunes, en expliquant tout ce que le livre ne fait pas. Non, le livre n’a ni le wi-fi, ni de code d’accès et ne peux pas générer des textos. Et alors!? Un gorille pas très patient (mais doté d’une souris) va démontrer à un petit âne, curieux et à la pointe des nouvelles technologies, que l’on peut encore se faire aspirer par un livre même si son interactivité n’est pas en 2.0. Drôle, simple et efficace, cet album fera rire et sourire toute la famille.

Chronique précédente | Chronique suivante