Comme des trains dans la nuit – Le parapluie – L’autruche qui voulait voler – Fort comme Ulysse

Publié le : 9 novembre 2015
18-Autruche_Parapluies

Comme des trains dans la nuit d’Anne Percin (Éditions du Rouergue)

Anne Percin a une aptitude extraordinaire pour sonder l’âme humaine dans ses romans. Elle maîtrise à la perfection l’état de doute chez ses personnages, les éloignant ainsi des caricatures d’adolescents que l’on croise régulièrement en littérature. Dans ce recueil, elle offre 4 récits de jeunes qui vont devoir passer de gré ou de force à l’âge adulte. Comment ne pas se sentir proche de Naïma qui s’abandonne pour la première fois dans les bras de Tony qu’elle imaginait être « juste » un ami? Comment ne pas ressentir de l’empathie pour Ryan et Marco qui n’arrivent à s’exprimer que par le feu destructeur? Des textes sensibles et bouleversants qui abordent aussi bien la beauté que la noirceur de nos états d’âmes. Voici une écriture poétique qui aborde la vie sans tabou. Dès 14 ans.

Le parapluie d’Ingrid et Dieter Schubert (Mijade)

La parapluie tient le rôle principal car il va permettre à un petit chien de s’envoler et de faire le tour du monde. Le vent emporte le parapluie rouge de pays en pays avec le petit chien noir agrippé dessus. Les illustrations sont splendides et nous plongent dans des décors envoûtants. Les nuances de couleurs pour les vagues, les feuilles d’automne ou encore la forêt tropicale sont tout simplement remarquables. Chaque page est un véritable voyage. La deuxième réussite de cet album, outre la qualité des dessins, réside dans l’absence de texte. Il fallait, en effet, oser ne rien écrire, ne rien imposer pour laisser le champ libre à l’imagination du lecteur. Les enfants et les adultes auront un plaisir sans cesse renouvelé en feuilletant cet album dont la narration sera à réinventer, seul ou en groupe, à chaque fois.

L’autruche qui voulait voler d’Aurélie Ducoudray et Bérengère Delaporte (Les 400 coups)

Un album drôle et quelque peu délirant qui pourra accompagner les enfants dès 4-5 ans. Un professeur, avec une moustache tout ce qu’il y a de plus sérieux, a bien décidé de nous faire connaître l’espèce très particulière des AUTRUCHES. Les autruches pondent des oeufs énormes et courent très vite mais malheureusement, elles ne sont pas capables de voler. Verdict que Suzanne, une jeune autruche intrépide et têtue, va essayer de démonter en testant toutes sortes de moyen: montgolfière, aéronef, hélicoptère… On rit de ses déboires et on apprécie les couleurs claires utilisées pour illustrer ses aventures.

Fort comme Ulysse de Sylvaine Jaoui (Casterman)

Eliott souffre d’une maladie incurable qui lui fait perdre la vue lentement mais irrémédiablement. Âgé de 12 ans, il arrive toutefois à suivre une scolarité normale même s’il lui faut pour cela surmonter de nombreux obstacles (ou plutôt les éviter) quotidiennement. Ses parents, qui ont beaucoup de mal à accepter cette maladie, le surprotègent, ce qui ne l’aide pas toujours. Les cours de français lui permettent de plonger dans les aventures d’Ulysse et il va y puiser imagination et courage pour notre plus grand plaisir. L’auteure nous présente un petit bout de garçon capable de tout pour développer son autonomie et défendre sa belle amie Espérance. Ce texte est bouleversant et la naïveté de certains propos permet toutefois de traiter les sujets du handicap, de la différence et de l’acceptation de soi à un âge où ces sujets sont extrêmement délicats. On ne voit bien qu’avec le coeur disait St-Exupéry et ce roman nous le démontre avec brio. Touchant et inoubliable, une écriture intelligente et pleine de sens! Dès 10 ans.

Chronique précédente | Chronique suivante