Ouvrir la cage aux oiseaux

Publié le : 4 décembre 2017
bonheur

Par Justine Mathieu

En des temps parfois plus moroses que d’autres, il est bon de s’évader dans des livres qui insufflent la joie de vivre. Pour moi, rien de tel qu’un album jeunesse pour retomber en enfance et me faire oublier mes soucis d’adulte.

Le Grand livre du bonheur pour les enfants est arrivé à point nommé. À travers ces petites histoires, Léo Bormans dévoile les clés d’une vie heureuse en racontant une situation du quotidien vécue par un oiseau unique en son genre. Cacatoès, albatros, cagou ou encore hocco sont autant de familles de volatiles à découvrir grâce aux définitions simples mais détaillées à la fin de chaque histoire à thème. C’est un véritable outil pédagogique que l’auteur nous offre.

En effet, accompagné d’un parent ou d’un tuteur, l’enfant est amené à répondre à des questions sur le sens de l’histoire et du thème abordé. Pour l’adulte, les stratégies recommandées par Bormans peuvent paraître faciles à adopter — surtout lorsqu’elles sont imagées par des situations telles que donner à son frère, attendre son tour, apprendre une nouveauté. Et pourtant… À l’instar du jeune lecteur, l’adulte devra lui aussi répondre à des questions sur sa quête du bonheur. Tous deux viendront ainsi à discuter ouvertement sur les difficultés que chacun peut rencontrer avant d’atteindre l’épanouissement personnel.

Pour éblouir nos yeux, Sebastiaan Van Doninck nous émerveille par ses peintures représentant la beauté des volatiles. Sur fond blanc, ses couleurs se font plus tendres. Dans un décor boisé ou montagneux pleine page, c’est tout une palette de teintes lumineuses qui cohabitent. Aucun trait de contour, ce qui donne une impression de superposition pour chaque élément de l’illustration. Les touches de couleurs sont comme des gouttes d’encre de Chine et les traits fluides des pinceaux font un clin d’œil à l’art japonais dont Doninck s’inspire. Un style très original.

Ambassadeur du bonheur et de la qualité de vie, Léo Bormans s’allie encore avec Sebastiaan Van Doninck pour nous révéler l’importance des relations sincères dans Le Grand livre de l’amitié pour les enfants. Deux beaux ouvrages sans moralité aucune qui nous réchauffent le cœur.